J’ai pu goûter très tôt à la cuisine vietnamienne. Une amie de mes parents, Vietnamienne, tenait un restaurant dans la ville voisine de la nôtre et nous allions de temps en temps nous y régaler.

Ma Maman étant très curieuse et la cuisinière étant notre amie, nous passions souvent en coulisses pour la regarder tailler, émincer, ciseler, hâcher, mélanger, plier, rouler, frire, griller, etc. Un vrai festival !!

C’est chez Tin que j’ai découvert le Bo bun, cette salade qui mêle le tiède au frais, le cuit au cru, le moelleux au croquant. Elle est très souvent servie avec des lamelles de bœuf sautées et quelques morceaux de nems. Personnellement, je l’adore aux crevettes. Elle constitue à elle seule un vrai repas.

P1050361-b

Pour 3 bols repas : 15 crevettes roses, 1 belle carotte, 1 petit concombre, quelques pousses de soja (fraiches si possible), environ 150g de vermicelle de riz, quelques cacahuètes, de la menthe, quelques tiges de cive, 1 CS de sauce soja, 1CS d’huile (pépins de raisin pour moi), un demi petit piment rouge,3 CS de nuoc-mâm, le jus d’un demi citron, 1 à 2 gousses d’ail.

1- Décortiquer les crevettes entièrement. Les mettre dans un bol avec la sauce soja, la ou les gousses d’ail pressées, la cuillère d’huile et le piment finement émincé. Mélanger et laisser de côté.

2- Tailler la carotte et le concombre en julienne, rincer le soja, concasser les cacahuètes, ciseler menthe et cives. Réserver.

3- Dans un bol, mélanger le nuoc-mâm, le jus de citron et éventuellement 1 à 2 CS d’eau tiède pour un résultat moins salé.

4- Placer le vermicelle de riz dans un saladier et le couvrir d’eau bouillante. Egoutter au bout d’environ 5 minutes.

5- Faire sauter les crevettes à la poêle ou au wok.

6- Dans les bols individuels : poser une portion de vermicelle, puis carotte, concombre et soja, crevettes, menthe et cives et terminer par les cacahuètes.

7- Arroser de la sauce au nuoc-mâm et servir aussitôt

P1050351-b