Le vendredi n’est pas un jour comme les autres. A partir de 16h, pour moi, c’est le début du week-end et mon cerveau commence à vouloir faire entrer en 2 jours le milliard de choses que j’aimerais faire.

D’après ma copine Patricia, c’est une grosse erreur de stratégie. Car forcément, je ne vais pas parvenir à faire le milliard de choses programmées et il en découlera une certaine culpabilité, de la frustration et le renvoi d’une mauvaise image de soi.

Je décide donc de ne mettre qu’une chose à mon programme de vendredi soir dernier : faire plaisir au chouchou à maman en lui cuisinant un filet mignon de porc en croute. Habituellement, il me le réclame tartiné de boursin (un peu lourd à digérer je vous l’accorde)…mais là, j’ai envie d’essayer une recette repérée sur le blog d’une Strasbourgeoise de talent : Scarlet Rose

 

P1030441

Je compte accompagner la merveille de spaghetti de courgettes et de spaghetti…spaghetti avec une petite touche de notre délicieuse sauce tomate maison cuvée noires de Crimée 2010.

Patricia serait fière de moi,  j’ai 4 heures devant moi pour ne faire qu’une chose : 1 diner !

Les courses : 1 filet mignon de porc, une pâte feuilletée, 1 boule de mozzarella, des tranches de filet de bacon (Scarlet Rose utilise du jambon cru mais le chouchou à maman n’aime pas), du basilic, 1 courgette, 1 gousse d’ail, huile d’olive, 1 jaune d’œuf

En rentrant à la maison, j’apprends que “M…” doit passer vers 17h pour discuter d’un …”truc” (désolée c’est top secret, je ne peux pas en parler…). A 18h, “M…” envoie un SMS pour dire qu’il sera en retard (sans blague ?!) A 19h, “M…” n’est toujours pas là et je décide de démarrer ma recette.

1- Dérouler la pâte feuilletée, la laisser sur le papier sulfurisé. Poser des tranches de bacon au milieu, du haut vers le bas en les faisant se chevaucher légèrement. Remettre une rangée de tranches de bacon de chaque côté de la première (voir les photos sur le blog de Scarlet Rose)

2- Trancher la mozzarella et placer les tranches sur la rangée de bacon du milieu.

3- Mettre du basilic sur la mozzarella puis déposer le filet mignon en veillant à laisser environ 3 cm libres en haut et en bas. Passer un spray d’huile d’olive sur la viande, poivrer et saler (doucement car il y a le bacon)

4- Ramener le bas puis le haut de la pâte sur le filet, puis les côtés en les faisant se chevaucher. Placer la jointure en dessous.

5- Faire 2 petits trous et placer 2 cheminées, badigeonner avec le jaune d’œuf. Normalement, ça donne ça :

P1030435

“M…” appelle pour dire qu’il sera là dans 20 minutes, donc j’enfourne à 180°C pour 40 minutes.

6- Faire des spaghetti avec une courgette en s’aidant de ça , ou bien faire des tagliatelles avec un couteau économe. Les faire sauter à ‘l’huile d’olive quelques minutes et ajouter une gousse d’ail écrasée dans la poêle. Faire également cuire quelques pates. Réserver tout ça.

7- Les 20 minutes sont écoulées, largement, pas de “M…” à l’horizon.

8- “Driiiiiiiinnnnnnggggg”, non ce n’est toujours pas “M…”, c’est mon four qui me prévient que le filet en croute est cuit.

P1030436

9-Voilà, tout est prêt (sauf “M…”) et je peste un peu parce qu’il faudra faire réchauffer tout ça quand “M…” sera reparti (s’il arrive un jour) et qu'un filet en croute, réchauffé, c’est pas pareil !!!

Les 20 minutes de '”M…” se transforment en éternité. Je décide de couper le filet et de faire mes photos, seule abandonnée de tous (sauf du chien, des fois que je jette le filet en désespoir de cause).

“M…” arrive enfin à 21h. Il peut prendre tout le temps qu’il veut pour discuter du “truc” et boire l’apéro, mon plat n’échappera pas au réchauffage. Il repart à 22h et chouchou à maman peut se régaler.

 

P1030439 P1030444

Et si l’erreur de stratégie c’était d’avoir attendu “M…” ?